mercredi 4 avril 2012


AGAPES NUNTIA N°5 - ANNÉE 2012

Chers Agapéennes, chers Agapéens,
Voici quelques nouvelles qui vous permettront d’aborder le printemps et la fin de l’année scolaire de manière plus sereine, je l’espère.
Tout d’abord, le recteur Jean-Paul de Gaudemar, avant de partir à la retraite, a répondu à notre courrier du 19 février dernier (cf. pièces jointes ou consultez notre blog). Il explique clairement que le soutien du rectorat aux langues anciennes reste indéfectible mais qu’il fallait répartir les professeurs de Lettres classiques de manière plus équitable sur l’ensemble de l’académie. Après une petite enquête un peu ardue et dévoreuse de temps, il apparaît qu’effectivement, dans le Vaucluse mais quelquefois aussi dans les autres départements de l’académie, certains établissements bénéficiaient de deux ou trois professeurs de Lettres classiques alors qu’un seul eût été suffisant, certains de nos collègues accomplissaient tout leur service sur un poste de Lettres modernes alors que d’autres établissements se voyaient dépourvus de professeurs de Lettres classiques et demandaient à des professeurs de Lettres modernes d’enseigner le latin !
Il n’en reste pas moins que nos collègues n’ont pas à subir les conséquences des erreurs et, j’oserais le dire, des errances de l’administration rectorale : c’est pour cela que nous attendons une réponse à la demande d’audience que nous avons réitérée avec l’aide du SIAES, deuxième syndicat de l’académie qui a bien voulu soutenir et aider notre démarche pour rencontrer soit le directeur des ressources humaines, soit, éventuellement le nouveau recteur ou son remplaçant temporaire pour échanger sur les difficultés que rencontrent notre discipline et les collègues qui seront affectés par des mesures de carte scolaire ou d’autres types de mutations. Vous pouvez lire, en pièce jointe, l'article publié dans le bulletin du SIAES qui expose nos souhaits pour notre discipline.
Vous serez, évidemment, avertis dès que nous aurons reçu une réponse de la date de cette entrevue.
Sachez, en attendant, que dans le Vaucluse, quatre collègues ont fait l’objet d’une mesure de carte scolaire dans le cadre du redéploiement «harmonieux » des professeurs de Lettres classiques, que quatre postes ont été supprimés, qu’un poste a été créé et que 16 postes sont encore vacants.
Pour les autres départements, nous allons poursuivre notre enquête et je vous communiquerai les résultats dès que je les aurais, mais je peux déjà vous dire qu’il y a beaucoup moins de postes supprimés que ce qui nous avait été annoncé il y a quelques semaines.
Je vous transmets maintenant quelques informations qui proviennent de différentes sources :
Sylvie Pédroaréna présidente de la CNARELA nous envoie cette recommandation :
Cette année encore, la rentrée s'annonce mal pour nos disciplines. Même si la lassitude nous guette, ce n'est vraiment pas le moment de baisser les bras.
Appuyons-nous sur les discours officiels prononcés durant les rencontres de fin janvier pour exiger des actes conformes aux paroles.
Nous devons donc relancer notre fusée à étages :
Ø Une réaction locale (au niveau de l'établissement avec les parents et déjà éventuellement la presse)
Ø Au niveau de chaque ARELA, intervention auprès de l'IA et/ou du recteur, toujours, dans la mesure du possible, avec les parents et la presse. Vous pouvez également alerter les élus.
Ø Au niveau national, la CNARELA peut relayer auprès du Ministère et de la DGESCO et publier sur son site, comme les années précédentes, les "cas" que vous me signalerez en en dressant la liste par ville, établissement en vous assurant que les collègues sont d'accord pour cette publication.
À tous les niveaux, nous devons aussi maintenir cette "demande sociale" que les autorités sont bien obligées de reconnaître.
"Mutualisons" les initiatives locales.
Deux suggestions :
Ø Une collègue de l'académie de Nancy a réussi à faire maintenir la section dans le lycée dont dépend son collège en faisant signer des coupons d'engagement aux parents de ses élèves de 3ème qui souhaitent poursuivre en seconde.
Ø Plusieurs universités ont fait passer un message sur la liste Musagora pour informer de l'existence de la filière classique dans leur établissement et en ont exposé brièvement les modalités. C'est un moyen de tisser des liens avec le secondaire.
La CNARELA nous fait parvenir aussi les informations suivantes :
Les "Actes" des Journées de Besançon, qui ont traité des liens qui peuvent se tisser entre langues anciennes et arts, ont pris la forme d'une publication universitaire dans laquelle vous pourrez découvrir ou retrouver le texte des interventions scientifiques comme des comptes rendus d'expériences pédagogiques que nous avions beaucoup appréciés.
La parution de cet ouvrage est prévue pour fin juin. Vous trouverez en PJ un bon de souscription qui vous permettra de le réserver, avant le 31 mai, à un prix avantageux.
Invitation au Festival Européen de Musique Classique en LATIN
La directrice du Hanbarne Baroque Ensemble, un groupe de musiciens basé à Londres, associé avec l'Association du Comité Quartier Latin organise le premier festival européen de musique classique en Latin qui se tiendra à Paris en l'église St Séverin du 30 juillet au 5 août 2012 ; plusieurs groupes ont répondu favorablement au projet. Afin de le rendre encore plus attractif, les organisateurs aimeraient exposer divers documents en rapport avec la musique en latin dans un autre lieu des Vème et VIème arrondissements de Paris, et proposer des conférences sur le latin et l'histoire ancienne.
Si cela vous intéresse, adressez-vous à Nicole LEBON à Londres.
Tél. (44) 1 2087410112.
Dans le cadre de ses recherches, Lionel Sanchez, enseignant à l'Université de Perpignan et représentant de Thalassa au bureau de la CNARELA, mène une réflexion sur la pédagogie du voyage scolaire. Il souhaiterait recueillir l'opinion des professeurs de Lettres classiques sur les points suivants. Les réponses sont à communiquer à lionelsanchez@free.fr :
1. Selon vous, quelle place peuvent tenir la sortie et le voyage scolaires dans l'enseignement des Langues Anciennes, compte tenu des nouvelles orientations de ces disciplines (nouveaux programmes de collège et de lycée, enseignements d'exploration au lycée, etc.) ?
2. Quelles évolutions vous semblent souhaitables pour que la sortie et le voyage scolaires apportent une réponse plus pertinente à vos objectifs pédagogiques ?
Dans le cadre de la campagne présidentielle, un seul candidat a répondu, à ce jour, à la lettre ouverte envoyée par la CNARELA : Nicolas Dupont-Aignan, qui évidemment, soutient la diffusion de notre discipline ...
Courrier international a annoncé début mars que l’Université d’Oxford a créé un site collaboratif de transcription des manuscrits trouvés dans la ville antique d'Oxyrhynchos, ce qui représente près d'un demi-million de papyrii dont seuls 15% ont été transcrits en un siècle par les universitaires. Le projet http://ancientlives.org/ site sur lequel chacun peut apporter sa participation.
Si vous n’avez pas reçu ou vu l’information sur votre boîte académique, je vous signale que la circulaire de rentrée est accessible à l’adresse suivante :
Un peu de lecture :
· La Présidente de l’ALLE nous annonce la parution d’un essai intitulé Sans le latin le 4 avril, publié par les éditions Fayard, Mille et une Nuits, premier point d'aboutissement des activités de l'Association ALLE, Association le Latin dans les Littératures Européennes, inaugurée par le poète Yves Bonnefoy en mai 2008. Elle a été fondée au lycée Henri IV, à l'initiative de professeurs des Classes Préparatoires littéraires des lycées Henri IV et Louis le Grand, dans un esprit délesté de tout "patriotisme" disciplinaire" et pour promouvoir un latin au service de toutes les disciplines de la mémoire et du langage, comme en témoignent la composition plurielle de son bureau qui réunit lettres classiques, lettres modernes, philosophie, ainsi que la diversité de ses soutiens et conférenciers (liste de ses soutiens et Charte de l'ALLE en ligne sur www.sitealle.com). Il fait 424 pages et son prix est de 19 euros.
· Alain Billault publie Les 100 mots de la Grèce Antique chez PUF dans la collection Que sais-je ?
· Les Belles Lettres éditent La Véritable histoire des Gracques dans la collection La Véritable histoire (n°13)
· Un article du point sur Danièle Sallenave, nouvellement élue à l’Académie française au siège de Maurice Druon :
Si vous avez des informations à transmettre, des nouveautés à faire découvrir en librairie, chez les disquaires ou dans les galeries d’art, des découvertes sur les sorties et voyages scolaires ou privées, des séquences ou des cours à proposer et à partager avec les collègues, n’hésitez pas à en faire part sur notre nouveau blog : http://agap-cnarela.blogspot.fr/
C’est à nous tous de le faire vivre, en attendant que le site de l’AGAP soit rénové.
À ce sujet, d’ailleurs, notre responsable du site nous a informé de son désir de passer la main, car il souhaite jouir enfin d’une retraite bien méritée : si quelqu’un parmi tous ceux qui reçoivent ces NUNTIAE est intéressé par ce type d’activité, qu’il le dise haut et fort !
Nous organiserons prochainement des réunions dans les différents départements de notre académie pour renouer les liens quelquefois distants entre les différents adhérents et pour renforcer notre bureau qui auraient vraiment besoin de « troupes fraîches », non pas que nous soyons fatigués de notre charge, mais parce qu’il faudrait élargir les points de vue.
N'hésitez pas à nous interpeller, à nous écrire, à réagir en répondant à ces NUNTIAE aux adresses ci-dessous.
En attendant, valete !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire