mercredi 8 février 2012

AGAPES NUNTIA N°2 - ANNÉE 2012

Chers Agapéennes et Agapéens,
voici quelques nouvelles et informations qui devraient vous intéresser.
Tout d’abord, une annonce de Connaissance Hellénique qui vous invite à participer à son assemblée 
générale samedi 11 février 2012 à la MMSH d’Aix-en-Provence, en salle 2. Vous trouverez en pièces jointes cette invitation avec un petit historique de cette association qui fait partie de la CNARELA et à laquelle je participe activement, ce qui n’étonnera pas ceux qui connaissent mon amour du grec et de la culture grecque ! En pièce jointe aussi l’éditorial et première page du Λύχνος de ce trimestre.
N’hésitez pas à venir ou à me demander des informations sur le fonctionnement de cette association qui diffuse la culture grecque et le grec anciens auprès de tous et de chacun.

Vous trouverez en pièce jointe le texte signé par cinq associations ; il a été lu au cours d'une séance plénière des Journées autour des Langues et Cultures de l'Antiquité intitulées « Langues anciennes, mondes modernes - Refonder l'enseignement du latin et du grec » puis remis à Monsieur BLANQUER, directeur général de la DGESCO. Ces deux démarches ont été applaudies par l'ensemble des collègues présents.
Sylvie PÉDROARÉNA, présidente de la CNARELA suggère que nous nous emparions "de l'argument que constituent ces journées, durant lesquelles le caractère fondamental de nos disciplines a été officiellement reconnu, pour riposter aux attaques massives qui se déclarent dans le cadre de la préparation de rentrée. N'hésitez donc pas à alerter parents d'élèves, presse, élus chaque fois que nos disciplines ne seront pas traitées comme il se doit, en fonction de la réglementation en vigueur et dans le respect le plus total de l’équité républicaine. La CNARELA pourra ensuite relayer nos interventions et les événements qui en seront les conséquences."

Vous avez peut-être suivi sur Musagora un échange concernant la manière inique dont nos disciplines sont traitées dans les différentes académies : restriction du nombre de latinistes (nous ne parlons même pas du grec !) à un seul groupe par collège, diminution de l’horaire règlementaire sous prétexte que les groupes sont peu nombreux (cette appréciation étant très variable d’un chef d’établissement à un autre : d’après mes connaissances, cela va de 5 à ... 21 !), le latin devenu enseignement académique doté par le rectorat alors que le grec devient une langue rare, doté par le département, usage du « visio-grec » dans l’académie de Nantes, recrutement aléatoire dans l’académie de Toulouse où, sur le site académique, à la rubrique des postes à pourvoir pour les enseignants non-titulaires sur des remplacements en lettres classiques, il est précisé que "les compétences de latin peuvent ne pas être une exigence pour certains des postes proposés", etc. Je ne serai pas exhaustive pour ne pas allonger démesurément cette Nuntia.
La proposition qui a été faite d’une « journée de deuil », si elle paraît inadéquate sous cette forme, est cependant une bonne idée à condition que nous trouvions une action plus positive et très visible à faire relayer à la presse et aux médias. Une journée nationale des Humanités serait vraiment utile et judicieuse devant l’avenir qui se profile pour nos enseignements !
N’hésitez pas à réagir et à partager vos idées et propositions avec nous en nous écrivant dans la boîtélec de l’AGAP ou en répondant à ce courriel.

Nous devons absolument redynamiser notre association et refonder notre bureau au plus vite : je vous invite donc à participer le plus nombreux possible à une réunion qui aura lieu le samedi 17 mars 2012 à 15 heures à la MMSH à Aix-en Provence (la salle sera précisé ultérieurement) : il faudrait organiser une commission d'édition pour un bulletin informatique, une commission pour le suivi des réformes et autres avatars en collège et une dernière pour rendre compte de ce qui se passe au lycée. Ces commissions ne nécessite pas de nombreuses réunions mais un investissement militant et collégial de deux ou trois personnes qui collecteront des informations et les transmettront aux adhérents par l'intermédiaire des courriels et du site de l'AGAP. Nous ne nous ferons entendre efficacement que si nous sommes nombreux et organisés !

Nous aimerions organiser des rencontres "régionales" avec les collègues du Vaucluse (adhérents ou non), ainsi qu'avec ceux des Alpes de Haute-Provence et des Hautes-Alpes : ceux d'entre vous qui peuvent nous apporter leur aide pour trouver un lieu adéquat et accueillant et pour contacter tous les collègues de Lettres classiques qu'ils connaissent, sont les bienvenus et peuvent me contacter dans ma boîtélec privée ou sur celle de l'AGAP ; il faudrait organiser ces journées dans le courant de mars ou avril, de préférence le samedi.


Nous attendons vos réponses avec impatience et souhaitons vous voir nombreux le 11 février et le 17 mars !
Vale. Χαίρε.

    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire