samedi 11 février 2012

AGAPES NUNTIA N°3 - ANNÉE 2012

Chères Agapéennes, chers Agapéens,
Vous l’aurez rectifié vous-mêmes : l’assemblée générale de Connaissance Hellénique aura lieu samedi 11 février 2012 en salle 2 à la MMSH, rue du Château de l’Horloge, à Aix-en-Provence.


Cette Nuntia, très rapprochée de l’autre, est motivée par la quantité d’informations à transmettre : ne vous inquiétez pas, nous ne prendrons pas l’habitude d’envahir inconsidérément vos boîtélecs !


Tout d’abord, nous faisons l’expérience du blog AGAP-CNARELA : à l’adresse ci-dessous, vous rejoindrez notre blog ouvert par notre responsable du site internet, Jacques MAUGER. Nous allons l’approvisionner en nouvelles et en réactions tous ensemble, et essayer de l’utiliser pour communiquer et échanger nos informations, nos idées, nos sentiments, même, face à l’avenir un peu sombre qui se profile : venez commenter et réagir sur :
http://agap-cnarela.blogspot.com/
Vous y trouverez les dernières Nuntias et les pièces jointes afférentes que vous pourrez sans doute ainsi consulter et éditer, car je sais que certains n’arrivent pas forcément à les ouvrir toutes avec leur machine.

Nous aimerions, par ce canal ou par celui de la boîtélec de l’AGAP : agap@mmsh.univ-aix.fr
Que vous nous fassiez part des conséquences constatées de l’application de la nouvelle DGH dans tous les établissements que vous fréquentez. N’hésitez pas à nous faire savoir « à quelle sauce vous serez mangés » l’année prochaine, afin que nous puissions, sans doute au niveau académique et peut-être au niveau national, déterminer une ou des réactions et actions contre la réalité du sort qui est fait à nos disciplines, prétendument refondées et revalorisées par le ministère !
Dans ce cadre, vous trouverez en pièces jointes et sur le blog de l’AGAP-CNARELA, les plaquettes et prospectus composés par nos collègues des académies de Strasbourg et de Montpellier en direction des lycéens cela pourrait nous donner des idées.
Voici aussi le contenu des motions de la CNARELA sur les langues anciennes et de l’APL sur l’abandon des épreuves littéraires dans les concours d’entrée de certaines grandes écoles :
Au moment où d’éminents scientifiques s’apprêtent à réaffirmer l’importance fondamentale de l’étude du latin et du grec dans la formation de l’individu et du citoyen et où on prétend honorer officiellement la mémoire de Jacqueline de Romilly, la CNARELA, réunie en assemblée générale le 14 janvier 2012 au lycée Jules Ferry (75009 Paris), s’inquiète des menaces qui pèsent sur ces enseignements dans le cadre de la préparation de la rentrée 2012, dans l’enseignement secondaire comme dans le supérieur.
Pour que tous les élèves qui le souhaitent puissent étudier les Langues et Cultures de l’Antiquité dans des conditions satisfaisantes, la CNARELA demande instamment que des directives précises soient données à toutes les instances compétentes :
Ø consignes aux recteurs et aux chefs d’établissements pour qu'ils ne découragent pas les élèves par des refus d’ouvrir en 5ème le nombre de groupes permettant d’accueillir tous les volontaires, l’interdiction arbitraire de cumuler des options pourtant compatibles d’après les textes officiels, des horaires dissuasifs, des regroupements de niveaux, le non-remplacement des enseignants en congé prévu de longue date ;
Ø prise en compte de la saisie des options facultatives dans les dossiers d’orientation de fin de Troisième.
Ø maintien de la validation de ces disciplines au brevet des collèges et au baccalauréat ;
Ø remise à plat de la réforme des lycées qui, loin de sanctuariser les langues anciennes, aboutit trop souvent à les éliminer.
MOTION
sur l'abandon des épreuves littéraires aux concours d'entrée de certaines grandes écoles
L'Association des Professeurs de Lettres condamne avec la plus grande fermeté l'abandon de l'épreuve de culture générale décidé par l'IEP de Paris et l'abandon de l'épreuve de français-philosophie envisagé par plusieurs grandes écoles à leur concours d'entrée sous des prétextes sociaux fallacieux.
Il serait en effet inacceptable, sous peine de livrer l'avenir du pays à des cohortes de Diafoirus, qu'une solide culture littéraire, historique, philosophique ne soit pas exigée de l'élite de la nation, quelle qu'en soit la spécialité particulière. Les cours dispensés lors de la scolarité des lauréats ont vocation à approfondir cette culture, non à en différer sempiternellement l'acquisition.
L'APL dénonce l'argument selon lequel ces épreuves seraient discriminantes, argument qui consiste en vérité à entériner, à peu de frais et avec le plus grand mépris pour les classes populaires, la faillite d'un enseignement secondaire que vingt années de réformes pédagogistes ont vidé de sa substance et détourné de sa mission.
L'APL souligne enfin que l'entretien destiné à remplacer ces épreuves constitue une forme oppressive de contrôle et de normalisation des comportements.
Paris, le samedi 14 janvier 2012
CALLYTHEA est l’acronyme qui désigne, en hommage aux quatre grands poètes hellénistiques que furent Callimaque, Lycophron, Théocrite et Aratos, un nouveau corpus numérique de sources antiques dont l’objectif est de mettre à la disposition de la communauté scientifique des textes poétiques grecs d’époque hellénistique ayant trait à la mythologie, de faciliter leur compréhension et de les confronter avec la production artistique contemporaine. »
La lettre d’info de l’INSHS consacre 3 pages à ce corpus, vous la trouverez ci à partir du lien ci-dessous. L’article en question se trouve à partir de la page 22 :
    
A.-M. CHAZAL

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire